Pate kòde week: Je vous présente le « jere sexy w »!


Le Pate kòde week, c’était du 1er au 7 juin. Un évènement 100% haïtien qui s’est déroulé à Port-au-Prince. L’évènement en a fait salivé plus d’un, notamment sur le réseau social Facebook. Les internautes n’ont pas manqué de donner leurs avis et franchement c’était un joli spectacle dans mon fil d’actualité. Tout le monde avait quelque chose à poster concernant la semaine du « pate kòde », ça allait de l’ordre hilarant à complètement choqué. Certains se sont moqués du prix trop élevé des pâtés, d’autres de la manière dont on les a préparé et beaucoup d’autres se sont plaints du fait que les marchands de pâtés quotidien n’ont pas été de la partie. J’avais envie de donner mon avis et de souligner un peu l’évènement ici, puisque j’avais pas manqué l’occasion l’année dernière de vous parler sur le « burger week ». (Mon article sur le burger week ici) Mais aussi de vous dire que j’ai moi-même concocter une recette de « pate kòde »!

 

Images prises sur Google.com

Pour ceux et celles qui lisent ce blog et qui sont d’une autre culture, vous vous demandez sûrement  ce qu’est  que le « pate kòde » ? J’éclaire votre lanterne avec plaisir, j’aime parler de ma culture ailleurs et en faire profiter à d’autres. Et le « pate kòde », est je dirais le snack préféré des haïtiens. Une pâte à base de farine de blé, farcie à la fois de poulet, de hareng saur, d’œufs durs, de hot dog, de chou mariné et parfois de fromage. C’est la garniture idéale, mais on peut aussi les choisir séparément selon ses préférences. (Moi par exemple, je préfère sans hot dog). Cette pâte une fois farcie comme on l’aime, est frite dans de l’huile à feux moyen. Ça donne un « pate kòde ». On le mange principalement pour le déjeuner ( le premier repas du matin dans notre culture) et aussi au souper, le soir.

Images prises sur Google.com

Avant de partager ma propre recette avec vous, faisons un peu le bilan de cette semaine du « pate kòde » qui vient de s’écouler.

Mon point de vue!

Un événement louable! Perso j’ai adoré l’idée. Je l’ai trouvé fantastique pour plusieurs raisons.

On s’est beaucoup plaint du burger week l’année dernière, du fait que ce n’était pas dans notre culture et que c’était onéreux et tout le monde demandait spontanément à quand un « pate kòde » week? J’aime le fait qu’un groupe ait passé à l’action et a vraiment pris au sérieux ces commentaires. Cela a donné une belle semaine autour de notre culture. J’aime beaucoup le site internet qui a servi à exposer les réalisations des restaurants participants et de tribune de vote pour le public. Bravo à l’équipe qui est derrière  ce beau projet. 

Au sujet des critiques!

-J’avoue que quand j’ai su qu’un tel évènement se préparait, je n’ai jamais pensé qu’on pourrait inclure les marchands de pâtés qui font ce job au quotidien. Cependant, j’assume. C’est une super chouette idée que j’espère que l’organisation prendra en compte pour la prochaine édition. Pourquoi ne pas avoir les restaurateurs et les marchands? Je crois qu’on peut trouver la formule gagnante. Apres tout, c’est le public qui consomme et qui vote , que le meilleur gagne! 

Pour certains, les pâtés présentés lors de cette semaine ne ressemblaient en rien aux bons « pate kòde » consommés habituellement. Les garnitures étaient trop différentes, trop extravagantes. Mais au lieu d’une dénaturalisation, ne peut on pas voir de préférence une certaine diversité? Après tout, le slogan est « pate kòde yon lot jan » A quoi cela servirait de créer ce genre d’évènement pour se retrouver avec tout ces restaurateurs, marchands qui proposent le même produit, préparé de façon unique juste pour respecter la tradition, la recette originale? Je ne trouve aucun intérêt à cela. 

Pour le prix, c’est vrai que c’était un peu décevant. Mais il y en avait de mois cher aussi. Et la préparations de ces chefs d’œuvres ont un coût, plus le restaurant…etc. Cela revient forcément à plus cher que devant le bac de la marchande du quartier. 

Ma création!

J’aime le « pate kòde », mais il m’arrive de passer plusieurs mois de suite sans en goûter un. La raison: La culpabilité! Faut dire que le « pate kòde », ca en apporte du poids! Du coup je me mets au régime et je passe à l’alimentation healthy pour quelques mois! Tout comme les pizzas, les burgers, les fritay (fritures), les crèmes glacées …etc, il y a toujours une période de l’année où je m’éloigne un peu de tout cela pour gérer mon surpoids, du coup, ma santé. Alors j’ai eu l’idée, de créer une recette qui me rend moins coupable. Le  « Jere sexy’w » . Et j’espère que l’idée plaira à beaucoup d’entre vous qui adore ce met, mais qui ne peut se le permettre aussi souvent.

modif

Le jere sexy’w!

Ma recette!

Pour 8 « pate kòde »

Pâte

2 tasses de farine / 1/2 bâton de beurre fondu / 1/2 verre d’eau / sel

Intégrer le beurre dans la farine petit à petit avec le bout des doigts. Travaillez la pâte avec l’eau salée. Étalez la pâte à l’aide du rouleau sur la planche de travail. Découpez.

Garniture

Épinards / Courgettes / Carottes / Mirlitons / 1 hareng saur / 1/4 de livre de fromage blanc

Hachez finement les légumes lavés et épluchés dans le sens de la longueur. Déchiquetez et désossez l’hareng saur préalablement dessalé.

Assaisonnement

Huile d’olive pure / Sel, poivre / Échalotes / Persil haché finement, poivron, piment / Ail écrasé, jus de citron

Préparation

Mélangez les légumes (crus) et l’hareng saur dans un saladier. Ajoutez les ingrédients de l’assaisonnement. Bien remuez et laissez mariner 10 mns. Passez au feux doux dans une casserole avec une cuillère à soupe d’huile d’olive pure. Laissez mijoter pour donner au légumes le temps de rendre leur jus. N’ajoutez pas d’eau ou si votre casserole colle, juste une louche d’eau à la fin . Quand la préparation devient assez tendre, c’est prêt. Remplissez vos quartiers de pâtes. Ajoutez un morceau de fromage blanc dans chaque pâté. fermez et bien soignez la fermeture avec vos doigts, une fourchette ou un couteau. Faites frire au feux moyen. Pas trop chaud sinon ça crame, pas trop doux sinon ça boit l’huile.

IMG_6684

Servez chaud et faites accompagner d’une salade de crudité. Ici, chiffonnade de laitue, tomates, concombre et radis. Et pardon, j’ai oublié de prendre la photo de l’intérieur, toute la famille s’est ruée sur mes « pate kòde » et je n’ai pas vraiment eu le temps de faire les photos. Mais je vous offre pour finir la pose de ma soeurette avec son  » Jere sexy’w »! N’oubliez pas de me dire en commentaire ce que vous pensez de ma recette!

Gros Bisous!

IMG_6686

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s